Les antimousses Toxique

Les antimousses

Les produits antimousse sont à base de sulfate de fer ou d'ammonium quaternaire Toxique

Les anti-mousses sont fréquemment utilisés en période printanière ou estivale afin de se débarrasser de la mousse présente dans les pelouses ou bien sur les toits, les terrasses etc.

Les produits disponibles sont à base de 2 substances différentes :

  • Le sulfate de fer, le plus souvent sous forme de granulés, utilisés seulement pour traiter les gazons.
  • Les ammoniums quaternaires, produits dont le nom se termine par « onium » (comme par ex le chlorure de benzalkonium) sous forme liquide concentrée pour usages variés

Les intoxications par ces molécules sont fréquentes, le chien et le chat étant les plus touchés. 

Les circonstances d’intoxication sont très différentes selon le produit. Pour le sulfate de fer, les appels sont plus fréquents pour les chiens qui ingèrent l’anti-mousse, soit dans le sac stocké à leur portée, soit sur la pelouse après épandage. Pour les ammoniums quaternaires se sont surtout les chats (environ 90% des appels !) qui sont touchés. Ils semblent être attirés fortement par ce produit qu’ils lèchent volontiers une fois l’application réalisé sur la terrasse par exemple.

Après ingestion de sulfate de fer, le chien ou le chat peuvent présenter en moins d’une heure, des vomissements (parfois même avec du sang), des douleurs abdominales voire de la diarrhée. Si la quantité ingérée est importante, le foie est atteint et le cœur peut devenir défaillant, entraînant un coma accompagné de tremblements.

Lorsqu’un chat lèche une surface recouverte d’un produit contenant un ammonium quaternaire, il présente le plus souvent une salivation mousseuse importante. La langue est la zone la plus atteinte, elle apparaitra rouge et douloureuse.  Ces premiers symptômes sont liés à l’action irritante de ces molécules sur les muqueuses de l’appareil digestif (bouche et estomac). Lors d’ingestion d’une forte quantité, l’animal peut présenter faiblesse et tremblements. Dans le cas particulier où le produit à base d’ammonium quaternaire serait projeté dans l’œil, il peut occasionner une douleur et une rougeur avec présence d’un écoulement.

L’issue des intoxications par les produits antimousses est cependant, le plus souvent favorable si l’animal est pris en charge rapidement.

La meilleure prévention pour éviter ce genre d’accident est de bien ranger ces produits dans des endroits fermés inaccessibles, et de ne pas sortir les animaux dans le jardin lorsque ceux-ci ont été employés (l’attente d’un passage pluvieux qui « rincera » le produit est préférable). Une attention particulière devra être portée aux chats qui présentent une attirance importante pour les ammoniums quaternaires.

Rincer la bouche (ou l’œil en cas de projection) abondamment avec de l’eau ou du sérum physiologique est un premier geste à réaliser qui permet de limiter les dégâts avant d’aller chez votre vétérinaire.

 

Si vous avez été confronté à un problème d'intoxication de votre animal par les antimousses, vous pouvez déclarer le cas pour enrichir les références du Centre Antipoison Animal. Merci pour votre contribution.

Déclarer un cas d'intoxication par les antimousses


Tel 24h/24 7j/7 Votre animal est exposé à un produit toxique. Appelez le 02 40 68 77 40